Network
+follow
Email
Tchat
1 likes 41701 visits
0 review of this artist
Subscribe to my newsletter
Create link to this page
Artist - Woman - 68 years old
Roscoff (Bretagne), France

I recommend

Aucun article recommandé

I like

Aucun artiste, lieu, site internet ou presse favoris

I will go

Aucune présence à un évènement

Mes dernières oeuvres d'art

Voir toutes les oeuvres d'art

Présentation de Emmanuelle VROELANT

Emmanuelle Vroelant est née dans une famille dont les aspirations artistiques ont souvent été contrariées par la vie.
Sa grand-mère, née en 1900 dans les Ardennes, et qui, par deux fois, traversa la France à pied au cours des deux dernières guerres mondiales, connait les premiers développements de la photographie.
Elle se passionne tout de suite pour ce nouveau mode d'expression, et développe elle-même ses photos, Mais son mariage et le statut de la femme en ce début de siècle l'empêchent d'en faire autre chose qu'un hobby familial.
Elle le regretta toute sa vie et à 99 ans, elle achetait son dernier appareil photo.

Le père d'Emmanuelle se destinait à une carrière de réalisateur cinématographique, mais cette passion est contrariée par la seconde guerre mondiale et la venue de six enfants qui l'obligent à exercer une activité stable et lucrative.
Ce n'est qu'à la retraite qu'il peut enfin exprimer sa passion pour l'art et pour Michel Ange en particulier, en ayant la chance de participer au réaménagement de la cinémathèque du Louvre.
Mais inconsciemment, dans son esprit, l'avenir de ses enfants se devait d'être pragmatique, inscrit dans une vie productive et stable.
Et c'est ainsi qu'Emmanuelle, l'aînée des six enfants, pourtant très attirée par la création artistique, est poussée vers les études par sa famille, avec comme seul palliatif, la danse classique.

A vingt trois ans, son diplôme de psychologue en poche, elle part, avec son compagnon, découvrir le monde : la fierté farouche de l'Afghanistan, l'Inde et sa majesté, le Japon et son sens du Beau, la force tranquille du Pacifique...
Un premier, enfant, Laure Gwendoline Seisma, conçu sur le Third Sea, le beau schooner d'Harold Stevens, les amène à s'arrêter au Vanuatu. C'est là, loin de toute influence et du poids familial, dans un contexte de calme et de tranquillité, qu'Emmanuelle trouve sa propre respiration.

Le déclic se fait avec la rencontre de Juan Roderta, ancien moine de Montserrat, prix de Rome, également en voyage initiatique de part le monde en compagnie du journaliste écrivain Alphonso Colondro.
Les deux hommes demeurent auprès du couple et de leur enfant plusieurs semaines pendant lesquelles Juan Roderta réalise un grand nombre de croquis et de gouaches.
A son contact, Emmanuelle Vroelant prend conscience de sa propre urgence de peindre. L'aquarelle, seul matériau disponible dans l'unique magasin de l'île de Santo, lui enseigne la justesse du premier geste, le bonheur de se livrer à un besoin inexprimé jusque là.

Mais bientôt, La nécessité d'un milieu culturellement plus riche s'impose et la famille reprend le chemin de l'Europe où naîtra leur second enfant, Erwan Siddhârta.

En 1981, Emmanuelle Vroelant ouvre son premier atelier près de Paris. Quelques expositions plus tard, c'est le Grand Palais qui l'accueille en 1985-86-88-89 dans le cadre du salon d'Automne.
Sa réputation s'établit, les commandes affluent. Une première exposition internationale s'ensuit à Abidjan, sous le parrainage du ministre de la culture Bernard Dadiè.
C'est le succès et puis brutalement, le drame! La maladie frappe sans prévenir et durant deux ans Emmanuelle Vroelant se bat entre la vie et la mort...

En 1992, le diagnostic reste réservé. Elle reprend goût à la vie peu à peu, mais, sans force ni énergie, elle ne ressent plus en elle cette voix qui l'inspirait.
Incapable de reprendre ses pinceaux, elle retourne à ses études et ouvre un cabinet de psychanalyste, approfondissant le lien avec les couleurs au travers de sa pratique de l'art thérapie.

Au fil des ans, Emmanuelle Vroelant récupère ses forces et sent renaître son énergie intérieure et un impérieux besoin de peindre. En 2006, ses enfants élevés, à nouveau en paix avec elle-même, elle quitte Paris et son métier de psychanalyste, et s'installe avec son compagnon en Bretagne, où la luminosité toujours changeante l'inspire

En 2009, elle expose à Paris à la demande du collectionneur Michel Chamming's et renoue avec le succès.

En 2010, elle expose à New York pour l'inauguration d'une galerie à Soho et rencontre Jean-Claude Reumont qui lui propose de la représenter pour la Chine.

Son travail est maintenant visible en permanence en Chine, aux USA et toutes les années paires à Paris.

Classifications

Internet link

Site Artisteo de Emmanuelle VROELANT
Artisteo services
FAQ
API, Share button
Tip of the month
Service overview
About Artisteo
Contact customer service
Terms of use
Partners - Publishing company
Change language : FR - EN - ES
Artisteo network
galerie-art.net
oeuvre-art.fr
Artisteo on facebook
Artisteo : Art gallery