Réseau
+suivre
Email
Tchat
32 aiment 119564 visites
0 avis sur cette artiste
Recevoir ma newsletter
Créer lien vers cette page
Artiste - Femme - 37 ans
Lille (Nord-Pas-de-Calais), France
Interview de Lila Park par Artisteo.com
Relayer cet article à mon réseau
9 personnes aiment cet article, et vous ?

Depuis quand créez vous et quel a été le déclic?

Interview de Lila Park par Artisteo.com
De mon plus lointain souvenir, j'ai toujours exploré le monde de la création. Tout cela s'est concrétisé en premier lieu par la musique. J'ai partagé plusieurs formations musicales et je me suis mise à composer vers l'âge de 20 ans. A l'époque, j'ai créé un album "maison" mais il était compliqué pour moi de jouer du multipistes seule sur scène. Pour que ma musique puisse être diffusée, je me suis alors mise à l'accompagner d'images et de vidéos ce qui m'a permis de mettre un pied dans le court métrage. Suite à cela, j'ai fait une formation en montage vidéo et j'ai travaillé avec des musiciens pour faire leurs clips pendant quelques années. De fil en images, j'ai travaillé sur la création vidéo de compagnies de danse en création vidéo scéniques (Farid berki, Cie sans titre production...) recherchant toujours à apporter une essence onirique à mon travail. Petit à petit, je me suis dirigée vers la photo. A l'époque, je m'intéressais beaucoup au travail de Masaru Emoto (scientifique japonais qui travaille sur la capacité de l'eau à prendre les informations qu'on lui envoie) et l'approche de la mécanique quantique. Je me suis intéressée de près aux différents comportements que notre perception peut avoir face à un même évènement. En combinant tout cela, Je suis alors tombée dans le "Peuple de l'Eau", un travail mêlant énergie et perception.

L'objectif étant de faire naître d'un élément tout à fait quotidien, un monde fantastique par le biais de l'observation. J'ai alors passé des mois à prendre en photos des projections d'eau sans vraiment savoir pourquoi au départ jusqu'à ce que je tombe sur un peuple très étrange apparaissant sur mes clichés. Une rencontre déroutante et fascinante que j'ai eu envie de faire découvrir. Je me suis vite rendu compte que chaque observateur y interprétait des visions différentes ce qui rejoignait totalement mon travail sur la perception relative.

Quels sont les artistes que vous aimez et dans quelle famille artistique vous situez vous?

J'aime beaucoup le travail photographique de Parkharrison. Comme sur un fil entre rêve et réalité, il nous propose un monde imaginaire très riche.

La musique est importante dans ma vie et accompagne mon travail en lui donnant une grande influence. J'aime la musique classique, l'opéra, la musique sacrée pour l'énergie qu'elle me procure. Il est difficile de citer un artiste en particulier, il y en a tellement !

Je ne me sens pas appartenir à une quelconque famille artistique, j'ai plus l'impression de voyager dans le monde de la création en côtoyant différentes expressions en électron libre et de par ces voyages et ces rencontres, m'enrichir à travailler sur différents médias tout en exprimant toujours ce besoin de trouver la manière de faire exister un univers onirique dans une réalité physique. Pouvoir lier les deux mondes étant ma principale préoccupation.

Comment travaillez-vous : photo, plein air, d'après une idée, un sentiment, une émotion?

Chaque séance de travail est précédée de petits rituels. Tout d'abord, l'eau avec laquelle je vais travailler est purifiée. Cela permet d'enlever des dépôts indésirables et la rend plus saine. Ensuite je choisis la musique qui va permettre de créer des vibrations et transmettre une information à l'eau. Chaque musique n'apporte pas la même énergie et donc n'influencera pas de la même manière sur le résultat final. Vient ensuite une mise en scène lumineuse autour de l'eau. Comment créer de la matière sur l'eau avec de la lumière? Comment mettre en valeur les reflets pour leur donner la plus grande expression? Ceci représente la plus grande partie de mon travail. L'envie étant de recréer le test de Rorschach non pas avec de l'encre mais avec de l'Eau pour titiller la perception de chacun.
Lors de mes prises photos, je demande au Peuple de l'Eau de bien vouloir me rencontrer car sans cela rien ne peut se passer ! :o)
Ce travail est une formidable rencontre que j'ai longtemps attendue.

Le projet "Éphémère" est un peu différent. Il me fallait créer une habitation pour ce Peuple et la représentation de la pureté d'une bulle m'a semblé être une des plus belles maisons. "Éphémère" représente l'univers du Peuple de l'Eau lorsque tout le monde dort.

Le projet Ephémère

Quelle est votre technique et comment a-t-elle évolué?

Je travaille en rafales pour capter tous les potentiels existants dans les reflets. De nombreux réglages sont nécessaires pour arriver à un résultat précis.

Je mélange de plus en plus le travail de la matière et de la lumière ce qui peut donner un aspect ouateux à métallique selon sa mise en scène. Je travaille la couleur avec la lumière parfois accompagnée de pigments naturels dans l'Eau pour réussir à trouver les teintes désirées.

La seule transformation d'image que j'utilise est l'effet de symétrie qui permet une conjugaison de deux états en un nouvel état transformé. Ceci dans l'objectif de faire apparaître une nouvelle identité ou entité alors inexistante auparavant. C'est le rapport de grandeur et de figure que les parties d'un corps ont entres elles par rapport au tout. La perception de la symétrie est très naturelle, quasi innée, il suffit de regarder la nature (corps humain, fleurs, oiseaux...) pour voir que celle-ci est très présente et crée l'équilibre. Je crois que la symétrie fait du bien à l'âme et apparaît partout. J'applique la symétrie sur tous les clichés avant de les regarder. Je ne découvre alors que le résultat final.

Interview de Lila Park par Artisteo.com Interview de Lila Park par Artisteo.com

Parlez nous de votre vie d'artiste, des difficultés et des bonheurs que vous avez rencontrés.

La plus grande difficulté pour un artiste est de rendre physique une expression de l'âme dans toute sa perfection. Chose innatteignable en réalité ce qui pousse l'artiste à toujours continuer sa recherche.

Je trouve les plus grands bonheurs dans ces moments de grâce, lorsque la création me met en état de transe, me faisant voyager vers l'inconnu.
S'en suis l'immense bonheur de partager mes créations est de recevoir les interprétations de chacun. Voir plusieurs personnes interpréter différemment selon leurs perceptions et leurs états d'esprit une même image abstraite me donne l'impression que le but est atteint. Pouvoir faire découvrir ce peuple est alors une joie.

Qu'espérez vous apporter aux autres au travers de votre art?

Mon premier souhait est d'apporter un nouveau regard sur l'Eau, cet élément si commun à tous mais si essentiel à la vie. Il se passe beaucoup de choses dans l'eau, il suffit de lui demander pour s'en rendre compte.

Le second souhait est de montrer que l'on peut recueillir pour une même image autant de perceptions et d'interprétations que d'observateurs.

Le travail sur les regards des personnages du Peuple de l'Eau amène aussi à se demander qui est l'observateur et qui l'observé : " Ce peuple n'est il pas en train de nous observer pendant que nous l'observons? "

Interview de Lila Park par Artisteo.com Interview de Lila Park par Artisteo.com

Où exposez vous et quels sont vos projets?

Interview de Lila Park par Artisteo.com
J'expose essentiellement à Lille, chez des particuliers ou dans des lieux publics (dans un hôpital en 2013). J'expose actuellement à l'Illustration, rue Royale à Lille.

Par la suite, j'ai le projet de mettre en place des projections vidéo du Peuple de l'Eau en arrière scène de concert.

D'autres expositions sont également en projet, suivez mon actualité pour en être informés ! :o)



Quel est votre regard sur l'art d'aujourd'hui et de manière générale, que pensez-vous de la place de l'art dans la société?

L'art est très difficile à définir. L'artiste est celui qui écoute son âme et essaie de transcrire les messages dans un monde physique et concret.

L'art a toujours existé et existera toujours vu que l'âme est une essence immuable qui ne disparaît jamais.

Quels sont les expositions récentes qui vous ont marqué?

Interview de Lila Park par Artisteo.com
J'ai exposé chez un particulier (Franconseil à Lille), et j'ai été agréablement surprise par l'intérêt des observateurs à exprimer ce qu'ils voyaient. Devant une photo, 3 personnes peuvent effectivement voir des détails que d'autres ne percevront pas au premier coup d'oeil.

Ce qui m'a plu est de voir les gens s'amuser de leur propre perception. Le côté interactif et ludique a très bien fonctionné. Je ne peux pas forcement voir cela lorsque j'expose dans un lieu public car je ne suis pas toujours présente mais je sais que ce projet amène beaucoup de curiosité de part son originalité et la richesse des perceptions qu'il suscite. J'aime voir les gens s'amuser et s'interroger.


Quel serait le plus grand bonheur qui pourrait vous arriver en tant qu'artiste?

Mon plus grand bonheur serait de toujours avoir la possibilité de créer et d'en ressentir la même jouissance sans jamais atteindre la finalité.

Commentaires
POIRET Elisabeth > Je trouve la démarche aussi belle que le résultat : arriver à rendre visible cette réalité du monde vibratoire, des énergies subtiles qui font partie d'un des plans de la matière dont on n'est pas forcément conscients - pas suffisamment- et nous le donner à voir, partager cette rencontre, c'est un beau cadeau : merci, Lila ! Le 09-02-2013
LARBOUILLAT Daniel > Beau ton travail je suis d'acore avec Elisabeth Le 16-02-2013
DELAHAUT Guy > Absolument superbe, résolument onirique, et pourquoi pas, un complément à l'esthétique d'EMOTO Le 16-02-2013
HAYS Gérard > Hays gerard chacun sa methode beau travail Le 16-02-2013
CAMUS Brigitte > Très intéressant ! Je vous suggère de vous rapprocher de mon éditeur qui prépare actuellement un livre sur les talents photographiques : passer par Sophie Blachet de ma part : sophie@artvitam.com Le 16-02-2013
THOMAS Nadine > Franchement j'adore ce que fait Leila c'est superbe, plein de poésie, délicat enfin je ne trouve pas les mots je suis subjugée ! Le 16-02-2013
FROJET Claude > Un magnifique monde inconnu et pourtant si proche de nous; voilà ce que l'artiste nous permet de découvrir avec son regard acéré et sa sensibilité émouvante. Le 17-02-2013
BORCIC Alexandre > Impressionnant, en particulier les effets de type "test de rorchach" et d'une grande finesse Le 18-02-2013
SIMON Anne > Je suis surprise par ces photos extraordinaires avec cet élément fondamental de la vie...bravo mille fois. Le 31-03-2013
Quat'sous > Ces captures de moments magiques, dans la rencontre organisée et pour autant imprévisible des deux fluides fondamentaux que sont l'eau et la lumière, ont quelque-chose de fascinant, comme dans un désir d'en être, d'en naître... Le 12-04-2015
Identifiez-vous sur Artisteo pour pouvoir ajouter un commentaire.
Services d'Artisteo
Foire aux questions
API, bouton Partager
Conseil du mois
Présentation du service
A propos d'Artisteo
Contact service clients
Conditions d'utilisation
Partenaires - Société éditrice
Changer de langue : FR - EN - ES
Réseau de diffusion Artisteo
artisteo.tv
galerie-art.net
oeuvre-art.fr
Artisteo sur Facebook
Artisteo : Galerie art