Réseau
+suivre
Email
Tchat
4 aiment 43872 visites
0 avis sur cet artiste
Recevoir ma newsletter
Create link towards this page
Artist - Homme - 50 ans
Gargas (Provence-Alpes-Côte-d'Azur), France

Mes dernières oeuvres d'art

Voir toutes les oeuvres d'art

L'art de Orlando GONZALEZ

Exister au travers de ce que je montre et ainsi prendre vie... "Travail d'intuition du hasard constructif"... c'est amusant et ne livre rien de façon volontaire en tout cas, extrapolation du hasard geste sans aucune recherche de forme particulière au départ, ensuite renforcer les formes sans vraiment les définir qui laissent apparaîtraient un chemin d'idées...
Ensuite je recherche plus l'effet qu'autre chose.
Travail d'instinct, de recherche et de forme non voulu, linéaire et sans construction pensé depuis le départ.
Peu à peu je prends le relais sur le hasard et je travaille sur ce que celui-ci ma livré et j'essaye de produire un effet des effets...
J'essaye de rendre tout cela de façon harmonieuse.
Et je m'efforce de créer une illusion ou une apparition, suggérer sans montrer ou mettre en valeur quelque chose qui donnerait un indice sur le sujet, en somme je m'arrête à la frontière de la perception.

L'instant, l'instant que j'ai su garder à l'esprit ou qui s'impose à moi, emmurer dans mes moments, mes moments de remise en question, de doute et d'incompréhension, de ce que je n'ai pas su garder et qui finissent entoilés, figés, pour pouvoir mieux les enfermer et me renvoyer l'image de mes propres échecs ou pour me permettre de sortir de ses instants pour me conduire continuellement vers d'autres instants aussi dure que léger et aussi léger que dure.

Aussi ce que je n'ai pas su garder, ce qui m'a toujours échappé, mouvance incontrôlable... transformation, inséparable de mes désirs de peindre, car je dois l'admettre je ne sais plus faire face au changement et toutes transformations et tout ce qui est lié au devenir...
Je reste cantonné dans mes idées, aussi absurdes soient-elles, mais elles me semblent si emprunt de vérité, de tout ce qui fait moi, à travers mes toiles je laisse entrevoir ce que je n'ai pas su apprivoiser, anoblir, toucher, caresser...
Je pose mon silence, je l'enferme et je le maîtrise pour ne plus qu'il se propage et qu'il ne me donne plus l'écho de ce que j'ai refusé ou que je n'ai pas su garder...

Il y a aussi les gens qui passent... ceux qui sont léger et ceux qui sont très lourd, ces derniers on peut peux voir ce qu'ils trimbalent ils portent tout dans leur chaire et pour les autres ont peut les voir voler ils sont si léger rien ne les accroches je crois...
J'aimerais apprendre à voler mais je suis trop lourd alors je dois m'alléger pour pouvoir voler comme eux, alors je me sers de mes toiles comme pour m'aider à porter la fatalité, le refus, et me sentir plus léger et décoller un peu, l'évité quelques instants, car je pense que je serais toujours trop lourd alors il faudrait produire mais à mesure une douleur vient prendre la place d'une autre car il y a mes douleurs et les douleurs du monde.

Ma peinture c'est mon histoire, histoire de moments qui me suivent et qui raisonnent trop longtemps...ce qui m'agrippe, ma démarche est de faire renaître ces images qui expriment une situation, un contexte bien particulier à l'extérieur de moi, suivant la matière dans laquelle je pense la plus approprié pour exprimer l'idée, tout ça pour mieux comprendre ce qui me dépasse et m'échappe ce que je ne peux tenir, seule fils conducteur entre mes pensées persistante mes visions du monde qui m'entoure et qui m'apparaissent de façon aléatoire et qui me montre une certaine réalité, un chemin, une certitude que je ne contrôle pas en temps normal, ou ce qui ne m'apparaît pas dans mes moments de vie, alors mon désir et de concrétiser cette idée vagabonde, fuyante qui apparaît dans certain moments opportuns, alors je prends mes brosses et j'essaye de m'en approcher au mieux de cette vérité qui se tourne vers moi, ce que je ressens et de les projeter et de créer la matière autour de façon à mieux les appréhender, l'idée dominante de toutes choses traversant ce que je suis et finalement renaitre à travers ma perception.

L'idée qu'on aurait voulu garder, ou celle qu'on aurait voulu montrer, les mots ces jolies mais les mots ça ne se vois pas de loin, les écritures posés sur une table personne n'irait les lires par respect de l'auteur ou par peur de violation, les tableaux on s'en approche pour mieux les voir, les définir ou les comprendre et savoir ce qu'ils nous renvoient de nous, et curieusement le créateur en est flatté, pourtant il étale de ce qu'il a de plus intime, souvent pudique il arrive tout de même à donner au yeux des gens aux âmes pour certain...
Ce qu'il a de plus caché de ses sentiments à ses états et ce qui le définis au plus haut point.

Le temps élabore les doutes, la durée parfois tue l'espoir, certains êtres dévastent nos coeurs, et nous sommes en notre coeur une vieille carte postale de seconde guerre mondiale, les arbres cassés, les maisons en ruines, des terrains vagues et du brouillard partout et même la nature reçoit la haine des hommes, mais seulement la fleur épargnée, oubliée... peut créer l'espoir. Je veux dans mes créations une fleur oubliée.

Classifications

Je recommande

Aucun article recommandé

I like

J'y vais

Aucune présence à un évènement
Services d'Artisteo
Foire aux questions
API, bouton Partager
Conseil du mois
Présentation du service
A propos d'Artisteo
Contact service clients
Conditions d'utilisation
Partenaires - Société éditrice
Changer de langue : FR - EN - ES
Réseau de diffusion Artisteo
artisteo.tv
galerie-art.net
oeuvre-art.fr
Artisteo sur Facebook
Artisteo : Galerie art