Réseau
+suivre
Email
Tchat
96 aiment 632596 visites
16 avis sur cet artiste
Recevoir ma newsletter
Créer lien vers cette page
Artiste - Homme - 70 ans
Chateauroux (Centre), France

Je recommande

Interview de Quat'sous par Artisteo.com
Article créé le 28-04-2015
Guetteurs progression du travail
Article créé le 05-02-2014
Pommes vs prunes, Brignoles (Vars)
Article créé le 16-10-2013

J'aime

J'y vais

Aucune présence à un évènement

Mes dernières oeuvres d'art

Voir toutes les oeuvres d'art

Présentation de Jacques COMMARMOND

Chirurgien du rachis dans le civil, peindre me permet d'équilibrer une activité professionnelle stressante. Quand j'étais petit j'étais toujours premier en dessin et j'avais deux parents qui étaient peintres. J'ai commencé vraiment en 1976 avec une double idée, me faire plaisir et décorer mon intérieur, je me suis ainsi souvent essayé à plusieurs styles et techniques :

  • L'impressionnisme au début pour apprendre le maniement des couleurs en faisant quelques paysages.
  • Le style classique pour les portraits.
  • J'ai naturellement évolué vers l'acrylique parfois repris à l'huile.
  • J'ai beaucoup travaillé avec le logiciel Painter pour les études préparatoires.

La réalisation de certains tableaux me prenait beaucoup de temps, parfois plusieurs mois. Après avoir recouvert tous les murs de ma maison et fait quelques expositions, j'ai pu constater qu'il était difficile de se défaire de ces tableaux, particulièrement en cherchant à les vendre à un prix à peu près en rapport avec le temps passé, je les ai donc tous gardés sauf quelques uns que j'ai donné à des proches.
En outre j'étais un peu déçu par leur faible luminosité et leur trop modeste éclat, (à mon goût).
C'est alors que j'ai découvert la résine époxy et ses nombreux avantages :

  • Rapidité de réalisation, au bout de 2 à 3 heures c'est plié, cela oblige à travailler vite d'une manière spontanée.
  • Intérêt d'une réflexion préparatoire pour le projet, en particulier pour la stratégie de l'application de la résine.
  • Luminosité et l'éclat des tableaux.
  • Champ de recherche très important.

J'ai eu grand plaisir à découvrir le réseau Artisteo.com qui permet de recueillir en un temps très court les appréciations d'un panel d'artistes dont les goûts et les talents sont très éclectiques, en outre l'ambiance est très sympathique.

Quelques travaux artistiques

  • Les dessins illustrant un article paru dans l'Encyclopédie Médico-Chirurgicale en 1977 : Les voies d'abord du rachis, techniques chirurgicales, aves R. Roy-Camille, D. Berteaux, G. Saillant et P. Sagnet.
  • La réalisation d'une fresque de 3m sur 4m dans la salle de garde des internes de l'hôpital Saint Antoine à Paris en 1978 (Une vision originale du radeau de la méduse avec 12 portraits de personnalités de cet hôpital).

Quelques expositions :

  • Givry en 1982,
  • Vichy en 2000
  • La Châtre en 2009
  • Manoir de Villedoin dans l'Indre en 2009
  • Haut de Cagnes en 2011.

Ma démarche artistique


" Ne voir que ce qui est beau "
J'ai toujours été guidé par cet aphorisme, démarche épicurienne qui a déterminé mes choix artistique depuis 1976, date à partir de laquelle j'ai vraiment commencé à peindre.
Depuis 2010 j'utilise la résine époxy que j'applique directement à l'horizontale sur un panneau avec un couteau comme sur une palette.
Cette technique me semble assez originale, il me faut choisir des motifs simples ou délibérément simplifiés de façon à n'utiliser que 4 à 8 couleurs ou tons différents, les migrations des pigments lors de la polymérisation se chargeant de rendre l'image plus complexe et intéressante, elle est souvent luxueuse à la manière d'une laque inaltérable.
Ce procédé a directement influencé mon style actuel.
Au début je me suis inspiré d'estampes japonaises, de sumi-e, cela m'a parfois conduit à un certain minimalisme.
En devenant plus ambitieux j'ai pris comme modèle des sculptures grecques classiques ou hellénistiques, des sculptures romaines, renaissance et même leurs avatars néoclassiques du 19ème siècle.
C'est ainsi que je me suis frotté à la réalisation de portraits dans le genre antique : Alexandre, Caracalla, Condé.
Des travaux préparatoires précis doivent être faits avant de réaliser ce genre de tableau, car, hormis les aléas migratoires de la résine, il n'est pas trop difficile de reproduire avec très peu de moyens, presque exactement, le modèle de l'étude.
Par contre la reproduction de figures délicates, féminines en particulier, sont difficiles avec cette technique sauf à être caricatural ou à risquer d'enlaidir, le subterfuge du drapé peut néanmoins à la manière antique être appliqué pour l'évocation raffinée du corps de la femme.
Faire un tableau à la résine époxy demande concentration et détermination un peu comme la réalisation d'une intervention chirurgicale, en effet le temps est compté car au bout de 2 heures la polymérisation empêche la poursuite du travail, dans les heures qui suivent, le résultat souvent s'améliore mais dans certains cas il peut apparaître décevant, dans cette hypothèse, contrairement à la chirurgie où il faut assumer, on l'élimine.
Etant d'un naturel perfectionniste, cette technique par la rapidité d'exécution qu'elle impose m'a donné plus de spontanéité et de facilité, depuis deux ans elle a ravivé ma passion pour la peinture et m'a ouvert des champs d'application dont je ne vois pas les limites.

Jacques commarmond

Presse et articles

1 média
Créé le 24-02-2012 - Mis à jour le 17-12-2012
L'Utilisation de la RESINE EPOXY comme médium pour la réalisation de tableaux par Jacques COMMARMOND L'été 2010 j'ai réalisé deux plateau de table en utilisant de la résine époxy en coulée, j'en ai profité pour faire un décor, j'ai fait p...
7 médias
Créé le 18-04-2012
Les panneaux sont présentés collés et soigneusement ajustés sur des chassis, cela fait une présentation moderne qui permet de les accrocher sans difficulté.
1 média
Créé le 21-02-2014
1 média
Créé le 24-10-2016
Mes sculptures et mes tableaux sont faits de résine époxy, glacée, transparente et s'ils ont une signification de par leur classicisme qui est souvent inspiré de la Grèce antique, ils sont silencieux. Les voix de Victor Villebonnet et de sa troupe...
Article sur l'exposition la métamorphose du succube
Créé le 09-12-2016

Classifications

Famille artistiqueArt et techniqueForme d'expressionStyleThème

Site internet

Site Artisteo de Jacques COMMARMOND
Services d'Artisteo
Foire aux questions
API, bouton Partager
Conseil du mois
Présentation du service
A propos d'Artisteo
Contact service clients
Conditions d'utilisation
Partenaires - Société éditrice
Changer de langue : FR - EN - ES
Réseau de diffusion Artisteo
artisteo.tv
galerie-art.net
oeuvre-art.fr
Artisteo sur Facebook
Artisteo : Galerie art