Réseau
+suivre
Email
Tchat
2 aiment 24751 visites
0 avis sur cet artiste
Recevoir ma newsletter
Créer lien vers cette page
Artiste - Homme - 48 ans
Fauguernon (Basse-Normandie), France

Mes dernières oeuvres d'art

Voir toutes les oeuvres d'art

Présentation

Thierry Béraud,
La néo-vanité ou l'introduction du mouvement allégorique dans la vanité contemporaine.

Nommant ses oeuvres des " Néo-vanités " Thierry Béraud pose la question des différents niveaux de lecture que l'on peut percevoir dans une image, superficiellement décorative et profondément en lien avec notre destinée humaine, sens délaissé par notre société contemporaine.

Sa problématique du rapport entre le Temps et notre " temps de passage à l'échelle humaine " s'enrichit de plusieurs dimensions : historique, esthétique, formelle et théorique.

Il se réfère au 2em groupe de vanité d'Ingvar Bergström sur le caractère transitoire et illusoire de la vie humaine, tout en reprenant les thèmes des représentations de personnages vivants de l'époque Baroque peint par Hans Holbein le Jeune et des personnes évoquant le temps qui passe comme chez Hans Baldung Green* pour que nous n'oublions pas l'aspect éphémère de la vie :
L'antique Mémento Mori.

Sa démarche est soutenue par une technique mixte sur papier en estampage, une alliance d'huile, d'enduit bitumeux de jus de peinture permettant des transparences; il conserve de la couleur les effets lumineux et translucides des vitraux, de " la lumière venant de l'arrière " .

Dans ses papiers estampés on retrouve le décadrage et le code de la mise en page des estampes d'Ando Hiroshige.

Dans l'ensemble de son travail, Thierry Béraud exprime l'expérience universelle de la vie, symbolisée par une suspension dans le temps, théâtralisée en un lieu entre air et eau, haut et bas, ombre et lumière où la chute et la dérive sont les mouvements allégoriques qui expriment notre condition humaine.

Développant sa préoccupation actuelle du désintérêt de l'homme pour son milieu naturel où l'animal est victime et témoin il enrichit l'iconographie de ses premiers travaux sur les vanités en inscrivant cette distanciation entre la grandeur et la chute du mythe qui fait le tragique de l'homme.
Pour cela, ses oeuvres invitent à un regard personnel et intime.

Monographie, Passage à l'art, collectif, 2010

(*) Réf : H. Hang, l'art en Alsace, Paris, Arthaud, 1962 p123

Au fond de chaque chose, un poisson nage.
Poisson de peur que tu n'en sortes nu,
Je te jetterai mon manteau d'images.

Lanza del Vasto.

Classifications

Site internet

http://thierryberaud.blogspot...

Je recommande

Aucun article recommandé

J'aime

Aucun artiste, lieu, site internet ou presse favoris

J'y vais

Aucune présence à un évènement
Services d'Artisteo
Foire aux questions
API, bouton Partager
Conseil du mois
Présentation du service
A propos d'Artisteo
Contact service clients
Conditions d'utilisation
Partenaires - Société éditrice
Changer de langue : FR - EN - ES
Réseau de diffusion Artisteo
artisteo.tv
galerie-art.net
oeuvre-art.fr
Artisteo sur Facebook
Artisteo : Galerie art